Linky ou l'onde de la discorde


Le lien permanent entre l'électricité et vous, entre ENEDIS et vous, s'appelle désormais LINKY.


Linky… Petit Link… C’est le lien, le chaînon, le maillon… C'est mignon comme nom !


ENEDIS a l'obligation de remplacer tous les compteurs électriques par un nouvel appareil de mesure communiquant. Un marché juteux à plus de 5.700.000.000 €, même si son installation semble gratuite !


ENEDIS serait-elle devenue une entreprise philanthrope ? La réponse est NON.


C’est ce qu’avait d'ailleurs promis l’initiateur de ce projet, Jean-Marc AYRAULT, alors Premier Ministre de François HOLLANDE, dans son discours du 9 juillet 2013 : « la charge finale sera indolore pour le consommateur ». Le consommateur est donc le payeur final…à raison de 130 € par compteur sur 20 ans – soit 0,54 € par mois sur 20 ans… C’est indolore sur le papier ! Le remboursement du compteur "gratuit" commencera à compter du 1er janvier 2021.


Un peu d’histoire nous permettra de comprendre que le développement de ces nouveaux compteurs trouve son origine dans deux directives européennes.


Pourtant, l'Union Européenne n'a JAMAIS créé d’obligation aux États-membres. Il s’agit donc d’une spécificité franco-française, saupoudrée d'un peu de lobbying écologiste, de subventions déguisées au profit d’ENEDIS depuis l’ouverture du marché de l’électricité, et d'affirmation d'une l’électricité propre.

Mensonge d'Etat.

Cela est d'autant plus inacceptable que la France

représente 0,89002% de la pollution mondiale,

et se situe dans les trois meilleurs élèves de l'Europe.


La loi n°2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique et pour la croissance verte, rédigée par Ségolène ROYAL, alors ministre de l’Environnement, encourage les énergies nouvelles, tout en permettant de réduire la facture des lobbys, d'augmenter leurs chiffres d'affaires et la taxe d’acheminement de l’électricité.


Pour information,


en 2016, le chiffre d'affaires déclaré d'ENEDIS a dépassé :


13.845.000.000 €

en 2017, le chiffre d'affaires déclaré d'ENEDIS a dépassé :


14.083.390.700 €


en 2018, le chiffre d'affaires déclaré d'ENEDIS a dépassé :


14.413.000.000 €


en 2019, le chiffre d'affaires déclaré d'ENEDIS a dépassé :


14.479.000.000 €

PAS TOUCHE AU GRISBI !

https://www.youtube.com/watch?v=NC7VJu8qffk



La loi prévoit la généralisation de compteurs électriques communicants pour les 35.000.000 de foyers français d’ici à 2021, lesquels alerteront les consommateurs de leurs excès en matière d’utilisation des énergies, et de créer des éléments de comparaison issus de moyennes statistiques basées sur les données de consommation locales et nationales.


Depuis le 1er juillet 2018, ENEDIS a ainsi et innocemment ajouté certaines fonctionnalités pour, soit-disant répondre aux obligations imposées par les décrets du 10 mai 2017. Il est désormais possible de connaître :

- la courbe de charge, relevée toutes les trente minutes ;

- les index quotidiens ;

- la puissance maximale atteinte par jour permettant aux différents fournisseurs de proposer de meilleures offres (sic ! je pensais que c’était déjà le cas… On nous aurait menti depuis plus d'un demi-siècle !)...


Big Brother is watching you !


Pour les ministres de l'Environnement qui se sont succédés, et ce même sous celui de Nicolas HULOT ou François de RUGY, le compteur LINKY ne présente que des avantages, comme le relevé automatique et à distance des consommations électriques sans prise de rendez-vous avec l’usager.


Ce compteur permettra surtout d’optimiser, au seul profit des fournisseurs d’électricité, la consommation à délivrer en temps réel ; il permettra la connaissance des flux sur les réseaux de distribution.


Selon l’UFC-Que Choisir ! la généralisation des compteurs LINKY entraînera une dizaine de millions de foyers à souscrire à une puissance d'abonnement plus élevée dans la mesure où ce nouveau compteur, plus précis que l'ancien et moins tolérant face aux dépassements de puissance, ne supporte aucun dépassement de la puissance souscrite et disjoncte systématiquement lorsque le niveau souscrit est dépassé. Tout est dit...


Pour information, l'augmentation liée au changement de la puissance électrique sera d'environ 28 € TTC. Soit environ 2 milliards d'euros espérés en plus (données Capital - M6 du 04/10/2020)..


Mieux, en collectant les données de la consommation des foyers, ENEDIS ou tout autre fournisseur d'électricité (Engie, Total Direct Energie, Eni, etc.) pourront vendre des prestations supplémentaires pour limiter les déperditions d'énergie qu'ils auront rapatrié sans même que le consommateur ait demandé quoi que ce soit. Ainsi, des entreprises d'isolation thermique, des électriciens, etc. pourront faire un démarchage facile. Mais chut, c'est pour faire diminuer l'empreinte carbone !


Banco !

Le consommateur est coupable et va payer pour revenir dans le droit chemin.

Comme les anciens compteurs électromécaniques, le compteur LINKY ne sera pas la propriété de l'abonné (ce qui est curieux, dans la mesure où le consommateur va payer dès le 1er janvier 2021 son compteur) ; il permettra surtout au fournisseur d’énergie de réduire les fraudes. Pour mieux comprendre le système, LINKY calculera l'énergie consommée, mesurera les courants et les tensions en temps réel.


ENEDIS précise que « afin d'éviter la prise en compte d’événements transitoires qui fausseraient les mesures, ces valeurs efficaces sont calculées toutes les secondes »

Big Brother is watching you !



Depuis le 1er décembre 2015, ENEDIS installe officiellement Big Brother.


A ce jour, plus de 28.000.000 de compteurs ont été installés, au rythme infernal de 130.000 par semaine posés par environ 7.000 agents et société privées (à raison de 30 minutes par installation). Il est bon de se rappeler qu'un technicien gagne en moyenne 1.200 € net par mois et qu'il a une prime de 6 € brut par compteur posé au-delà des dix installés par jour... D'où sans doute les incendies... Mais nous en parlerons après... que les techniciens (ancien boulanger, mécanicien, informaticien, etc.) aient suivi une formation en électricité.


Pour arriver à installer ces compteurs, ENEDIS n'hésite pas à harceler le Français, par téléphone, par courrier, par courriel, etc. Tous les moyens sont bons pour toucher 100% du grisbi, voire plus ! Et lorsque le consommateur ne l'entend pas de cette oreille, ENEDIS passe en force, pensant être Goliath ! (Petit rappel, c'est David qui est le vainqueur).



ENEDIS aime décidément compter...



Je rappelle qu'en aucun cas, l'Union Européenne n'impose ce type de compteur. Il s’agit d’une invention de notre Administration pour permettre à ENEDIS d’accroître son chiffre d’affaires, pouvant lui permettre principalement d’être un concurrent sérieux à l’heure de l’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité. Mieux, eu égard au bradage de nos fleurons français, notre Président actuel, Emmanuel MACRON, serait capable de vendre l'entreprise pour faire baisser le déficit qu'il a lui-même amplifié depuis sa prise de fonction.



La Cour des Comptes, dans son rapport de janvier 2018, estime que LINKY entraîne un surcoût de dépenses pour les usagers de 506.000.000 €, et se montre circonspecte sur les gains liés à la maîtrise de l’énergie.


Ce que réfute naturellement le Président du directoire d'ENEDIS : toute remise en cause de ce projet « mettrait en cause la stabilité financière à laquelle l'entreprise, comme tout opérateur économique, était en droit de s'attendre lorsque sa décision de s'engager dans ce projet d'envergure nationale en 2014 a été prise ».


Tout est dit.

Circulez ! Il n’y a rien à voir.



Déjà en juin 2016, à la convention annuelle de l’association européenne de l’électricité, des délégués de l’industrie ont affirmé que les compteurs écologiques étaient superflus dans une politique globale de maîtrise énergétique.


Big Brother is THE cash machine.



Des associations de consommateurs dont la CLCV s'inquiètent de la relève des compteurs à distance possible grâce à Linky et de possibles licenciements des techniciens chargés d'effectuer les relevés des compteurs jusqu'alors, ainsi que des agents en contact avec la clientèle, opérations qui pourront être réalisées à distance. Encore, l'Association NégaWatt estime que 70% des petites opérations qui nécessitaient le déplacement d'un technicien se feront désormais à distance.


ENEDIS pourra se séparer d’environ 10.000 entreprises sous-traitantes !

Big Brother is a Jolie patate chaude !



Enfin, le compteur Linky fait l'objet de moult critiques formulées par des associations de consommateurs, comme :


1°) l’intrusion dans la vie privée des foyers. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) s’inquiète du respect de la vie privée des consommateurs. Le consentement demandé aux clients pour la collecte de leurs données de consommation toutes les demi-heures n'est pas « libre, éclairé et spécifique ». En ce sens, la CNIL a constaté que l’usager pense qu’il opte pour l’activation du compteur Linky, alors qu’il signe un contrat de collecte de ses données personnelles de consommation ;


la CNIL exige qu'ENEDIS ne puisse transmettre des données à des fournisseurs ou à des tiers qu’avec le consentement exprès du client.


la Ligue des Droits de l'Homme a officiellement demandé un moratoire sur l'installation des compteurs Linky.


Pire, Linky fait partie de la catégorie des compteurs pouvant être interrogés à distance. Des personnes malveillantes pourront aisément savoir si l’appartement est occupé ou vide. Un outil intelligent pour aider les cambrioleurs. Un outil intelligent pour permettre au Trésor Public de connaître la véritable résidence fiscale de l'abonné. Un outil intelligent pour permettre aux fournisseurs d’énergie d’escroquer l’usager un peu plus… Une technologie améliorant significativement les données du gestionnaire de réseau d’électricité sans comporter de fonctionnalité supplémentaire pour les consommateurs !


Mardi 11 février 2020, la CNIL a une nouvelle fois mis en demeure ENEDIS et EDF pour le « non-respect de certaines conditions de recueil du consentement concernant les données des compteurs communicants » et à la non-conformité de la protection des données (RGPD) sous peine de sanctions.


Big Brother is your friend !

It's watching you !

Le gestionnaire du réseau de distribution peut ainsi recueillir toutes les consommations quotidiennes, mêmes les plus fines, dès lors que l'utilisateur d'électricité donne expressément son accord. Ce qui n'est pas le cas à ce jour. La CNIL estime encore que la durée de conservation de ces données volées ou consenties est trop longue par rapport aux finalités avouées. En effet, EDF garde, dans ses bases informatiques, les consommations quotidiennes et à la demie-heure près, durant 5 ans...après la rupture du contrat entre l'usager et le fournisseur... Ce qui signifie que cela durera encore plus longtemps, alors que seules les trois dernières années sont imposées par la loi française.


Tout est dit.

Circulez ! Il n’y a rien à voir.



2°) l’ajout d’ondes électromagnétiques dans des habitats déjà fortement impactés par les réseaux 4G (bientôt 5G en 2020), la WIFI et le Bluetooth et autres tueurs de neurones. L’association Robin des Toits s'inquiète de risques sanitaires pouvant être causés par ces émises par le compteur Linky et l’utilisation des courants porteurs en ligne.


Une étude du Centre de Recherche et d'Information Indépendante sur les Rayonnements Électromagnétiques (CRIIREM) affirme qu'il existe un risque sanitaire à long terme (cancers, électrosensibilité) et que pour limiter tout risque, il sera nécessaire de créer un no man’s land d’un rayon de 2 mètres depuis le compteur et à au moins 5 mètres d’un répéteur ou d’un concentrateur. Mission quasiment impossible ! Quant à l’environnement extérieur, ces compteurs ne feront qu’augmenter le brouillard électromagnétique. C’est du délire technologique !


Ces basses fréquences de l'ordre des 100 kHz. Ce qui est le double de la fréquence du réseau électrique français. Aux dires d'Anne Perrin, docteur en biologie et co-auteur de l'ouvrage "Champs Electromagnétiques, Environnement et Santé", même si ces rayonnements ne seraient pas suffisamment énergétiques pour produire des effets ionisants responsables de ruptures de liaisons intra-moléculaires, toutes les ondes électromagnétiques ont des effets plus ou moins négatifs.


Pour sa part, l'Agence Nationale des Fréquences estime que le taux d'ondes émises est inférieur à ce qu'émet par seconde la Tour Eiffel.


Pourtant, le tribunal de grande instance de Tours a ordonné, par une décision du 31 juillet 2019, le retrait à bref délai du compteur Linky pour l'un des plaignants et a déclaré recevable 12 autres plaintes pour des raisons d'électrosensibilité. Le tribunal de grande instance de Nanterre a décidé exactement l'inverse le 2 août 2019 en déboutant 430 personnes qui invoquaient, elles aussi, des problèmes d'exposition aux champs électromagnétiques.


Donc, tout va bien et fermez le ban !


Big Brother is your friend !

It's killing you !


3°) les risques d’incendie : depuis quelques mois, le boîtier jaune fluo est responsable de plusieurs incendies inexplicables, mais dont l'origine se situe toujours au niveau du boîtier. Ceci a été confirmé par les Pompiers.


Les compteurs incriminés ont été immédiatement remplacés, soit disant pour permettre de continuer à chiffrer la consommation énergétique. Mais, des soupçons se tournent plutôt vers un souci de fabrication ou un problème de formation des techniciens chargés de remplacer les compteurs. Quoiqu'en ne devant rester que 30 minutes par compteur, il est évident que les techniciens oublient parfois de faire un travail propre...


Le 13 octobre 2018, un compteur Linky a explosé dans un pavillon du Loiret, provoquant l'incendie du bâtiment. En quelques secondes, le couloir s'est embrasé et les flammes se sont propagées dans l'escalier, les étages et la toiture...


https://www.lepoint.fr/societe/un-compteur-linky-declenche-un-incendie-dans-le-loiret-14-10-2018-2262884_23.php


ENEDIS reconnaît qu'il y a eu des "problèmes de serrage des câbles d'arrivée électrique" et, par voie de conséquence, sa responsabilité en matière de formation professionnelle de ses équipes et de ses sous-traitants.


https://www.60millions-mag.com/2017/12/11/linky-des-cas-d-incendies-qui-inquietent-11492



4°) les coupures d’électricité : des commerces subissent également des coupures d'électricité depuis l'installation du jaune fluo, malgré l'augmentation de leur abonnement. Des pressings bordelais se voient contraints de fermer leur boutique, faute de pouvoir travailler. Des salariés vivent le chômage technique. Alors que ENEDIS annonce des factures d'électricité pouvant atteindre le 8%, force est de constater qu'il est nécessaire d'augmenter sa puissance électrique, à peine de ne plus voir le jour. Il n'y a aucune économie à espérer, comme l'a démontré le reportage "Tout compte fait" présenté par Julian Bugier sur France 2 :


https://www.ouest-france.fr/medias/television/julian-bugier-france-2-nous-pointons-du-doigt-les-operateurs-du-compteur-linky-6242946



5°) le boîtier jaune fluo est responsable de mauvaises odeurs inexplicables. Plusieurs personnes se plaignent, selon ladepeche.fr et phonandroid.com, de mauvaises odeurs de plastiques brûlés prenant le nez et piquant la gorge. Il est vrai que l'ensemble des nouveaux compteurs de l'immeuble reposent sur une cloison séparant les parties communes de l'immeuble de l'appartement incriminé. ENEDIS s'est dépêché sur place et l'expert missionné par... n'ont rien suspecté d'anormal.


https://www.ladepeche.fr/article/2018/08/13/2850876-un-nouveau-defaut-trouve-au-compteur-linky-il-sent-mauvais.html

http://www.phonandroid.com/linky-compteur-connecte-accuse-sentir-mauvais.html


Big Brother's burning your home... or you !



6°) les appareils ménagers sont hors de contrôle : une lampe s'allume et s'éteint toute seule toutes les vingt secondes. C'est ce que révèle lNC 60 millions de consommateurs. Ce phénomène ne concernerait que les lampes dites tactiles de fabrication chinoise, explique Jean-Lorain GENTY, membre de l'équipe nationale du projet Linky chez ENEDIS pour qui il ne faut surtout pas se fier aux mentions NF ou CE... (sic)


https://www.60millions-mag.com/2016/09/21/quand-linky-allume-nos-lampes-de-chevet-10677




Le 10 avril 2018, un député appelle l'attention du ministre de la transition écologique et solidaire sur l'installation des compteurs Linky. Il lui a été répondu que la directive de 2009 sur le marché intérieur de l'électricité a fixé des objectifs ambitieux de déploiement de compteurs communicants, visant à équiper 80% des foyers de tels dispositifs d'ici à 2020. Les pouvoirs publics ont décidé de procéder à la généralisation du déploiement des compteurs communicants sur l'ensemble du territoire national, ce compteur Linky étant un équipement électrique de basse puissance, dont le rayonnement serait équivalent à celui d'un compteur bleu électronique.


À la suite de suspicions sur le nouveau compteur, un certain nombre d'usagers s'oppose à la pose du compteur et s’organisent en association. Toutefois, même si l'organisme UFC-Que Choisir ! rappelle qu'en refusant l’installation du compteur Linky, le consommateur s’expose à la suspension de l’accès et de l’utilisation du réseau public d’électricité, elle a lancé une pétition en mars 2018 contre l'installation de ces compteurs.



C’est donc un HOLD-UP en règle que les Français subissent.



Pourtant, le tribunal de grande instance de Grenoble a exigé, dans son jugement de novembre 2016, la réinstallation d’un compteur mécanique d’eau en lieu et place de celui en télé-relève, en prenant en compte l’électrosensibilité de la demanderesse ; le tribunal a également jugé que les compteurs communicants tels que Linky pour l'électricité ou Gazpar pour le gaz ne devront pas être installés au domicile de la plaignante.


Le 20 septembre 2017, le même tribunal interdit à ENEDIS la pose du compteur Linky chez les plaignants au motif que leur fils est reconnu médicalement électrosensible.


Sans doute une micro-brèche dans l’opacité des contrats de Big Brother !



Enfin, à ce jour, environ 1.050 communes s'opposent au déploiement des compteurs Linky sur leur territoire.



En avril 2016, ENEDIS dépose un recours pour excès de pouvoir devant le tribunal administratif de Melun pour contester une délibération de la commune de Varennes-sur-Seine s'opposant au déploiement de LINKY. Le 14 octobre 2016, le tribunal administratif de Bordeaux suspend la délibération municipale d'un village de Dordogne qui s'opposait à l'installation de Big Brother. En janvier 2017, le tribunal administratif d'Orléans annule les délibérations des conseils municipaux de deux communes en rappelant qu’elles ne sont pas propriétaires des compteurs des usagers et ne sont pas chargées d'exercer les activités de comptage et la mise en œuvre des dispositifs du comptage…



Plus tard, Linky trouvera sans doute une utilité à l’échelle de quartier. Outre le fait de suivre sa consommation d’énergie en direct (aucun intérêt), il pourra définir les quantités électriques à fournir par secteur et par demi-journée… Faudra-t-il les avertir lorsque nos enfants feront des soirées pour éviter toute surcharge électrique et donc subir une coupure de courant ?


Big Brother is ... la source d'emmerdement à son apogée.

Et on dit "Merci Qui ?"

Posts à l'affiche
Posts Récents